Le blocus de Leningrad.

Publié le 20 Octobre 2016

Source:Encyclopaedia Britannica.

Source:Encyclopaedia Britannica.

Le siège de Leningrad est un blocus effectué par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, et qui a duré 900 jours, d’août 1941 à janvier 1944.

Après l’assaut mené en juin 1941 dans le cadre du plan Barbarossa — le plan allemand pour la conquête de l’Union des républiques socialistes soviétiques — le groupe Nord de l’armée allemande avance rapidement, à travers les républiques baltes, vers sa destination principale, la ville de Leningrad ( aujourd’hui Saint-Pétersbourg).

Le 4 septembre, Leningrad est encerclée au sud par les troupes allemandes, tandis que leurs alliés finnois prennent position au nord de la ville. La voie d’eau par le lac Ladoga reste le seul moyen de communication possible entre Leningrad et le reste de l’URSS. Dans la directive Barbarossa, la destruction totale de Leningrad est l’un des objectifs majeurs de la campagne russe d’Adolf Hitler. Le Führer décrit la ville comme le centre de l’intelligentsia bolchevique et juive ; Leningrad ne doit donc pas faire partie de l’« ordre nouveau » des nazis.

La stratégie nazie prévoit d’assiéger la ville et de couper toute alimentation d’eau et d’énergie. Dans le même temps, la population subit des attaques aériennes et des bombardements d’artillerie sans merci. Les quelque 3 millions d’habitants sont menacés de mourir de faim ou de froid. Fin 1941, la ration quotidienne de pain est réduite à 110 g par personne et, peu après, des incidents isolés de cannibalisme sont signalés. L’hiver 1941-1942 est extrêmement dur, ce qui aggrave encore la situation. Malgré cela, la population fait preuve d’un courage et d’une fermeté exemplaires face à cette adversité. Une liaison routière connue sous le nom de « route de la vie » est établie, sept mois plus tard, à travers le lac Ladoga gelé, et permet d’approvisionner les habitants. Elle sera le chemin de fuite de plus de 500 000 personnes. L’avancée des armées soviétiques provoque finalement la levée du siège en janvier 1944.

Le blocus aura causé la mort d’environ 1 250 000 citoyens.

En 1945, le praesidium du Soviet suprême attribuera l’ordre de Lénine à la ville de Leningrad pour sa résistance exceptionnelle à l'agression et au siège de l'armée nazies ...

Sources:

1-Carte:Encyclpaedia Britannica.

2-Texte:d'aprés Encyclpoédie Encarta.

3-Blog de Tage.

Rédigé par Katebtageblog

Publié dans #Histoire تاريخ

Repost 0