Le dilemme d'un "Kalife".

Publié le 31 Juillet 2012

 

" Le quatrième kalife Ali fut pris entre ce parti Mecquois plus arabe que Musulman et un mouvement opposé plus au moins utopiste qui exigeait la reconstitution d'une hiérarchie purement spirituelle.

Certaines hésitations chez ce " kalife" (Ali) qui fut un grand guerrier et un grand saint ne s'expliquent  que par ce dilemme : régner au moyen de solidarités tribales que l'islam avait surmontées au nom de l'unité des croyants, ou ne pas régner du tout".

 

Source : Titus Burckhardt, Art de l'Islam. Page 52.

 

A mon humble avis  l'auteur ici n'est pas en train de faire l'éloge du tribalisme.

Ceux qui sont parvenus au pouvoir  après le quatrième Kalife  (les omeyyades) par les moyens de solidarités tribales et autres n'ont pas tenu longtemps (de 651 à 750), pour les mêmes  causes et autres.

 

 

Rédigé par Katebtageblog

Publié dans #Histoire تاريخ

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :